[Portrait] Albert Eugène Edouard DECARPENTRY (1878-1956)

Portrait du Colonel et futur général Albert -Eugène-Edouard Decarpentry (1878-1956) en garnison à Compiègne. Sa mère était la fille de l’écuyer Eugène Caron élève de Baucher. Le cousin du Général Decarpentry, Eugène François Caron fut aussi élève de Baucher devint écuyer en chef de la maison du tsar et fut le professeur de James Fillis.

Dans ses « Souvenirs équestres » le général Wattel rapporte : « Était il Bauchériste, je n’en sais rien, mais ce qui caractérisait sa manière, c’était surtout le désir et la recherche de la perfection. Il ne se contentait jamais d’à peu près au cours des dressages, mais prenait le temps nécessaire pour obtenir ce qu’il voulait. IL SE PRÉOCCUPAIT SURTOUT DE LA LÉGÈRETÉ ET D’UNE DE SES MANIFESTATIONS LA DÉCONTRACTION ET LA FLEXIBILITÉ DE LA MÂCHOIRE…….on le voyait souvent dans son travail au manège, s’arrêter, demander une flexion de mâchoire, espèce de remise en ordre et repartir. »

Le général Albert Decarpentry est l’auteur de :

  • Piaffer et passage – 1932
  • L’Ecole espagnole de Vienne, écrit à Compiègne en 1947
  • Baucher et son Ecole – 1948
  • Les maîtres écuyers du manège de Saumur – 1954
  • L’essentiel de la méthode de haute école de Raabe – 1957

Le général Decarpentry s’était fait construire un petit manège dans Compiègne à l’angle des drues de Grammont et Saint-Lazare aujourd’hui entrepôt d’une entreprise.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *