Équitation école française

Enseignement d’un nouveau concept équestre utile au cavalier et au cheval

« Le secret de la réussite équestre, en toutes disciplines, en tout temps, en tout lieu :
L’Appropriation de la Coordination Motrice Héréditaire. » ACMH

Pourquoi oser un nouveau concept équestre ?

L’émergence de nouvelles disciplines équestres (monte sans mors etc…) les présentations époustouflantes de certains artistes équestres (maîtrise de chevaux en liberté), certaines présentations d’équitation artistique de qualité, amènent le public des équitants et cavaliers-propriétaires de loisir (hors champ de la compétition) à s’interroger et à se détourner de l’enseignement de savoir-faire, issus tant d’une tradition équestre française (militaro-sportive) que d’une influence olympique. La diffusion conséquente de connaissances nouvelles renforce pourtant un certain goût pour le cheval « au naturel », poussant les pratiquants à un autodidactisme plus souvent embrumé de l’obscurantisme des réseaux sociaux, que de lumière. L’héritage équestre français considérable qui nous fut légué est il définitivement consommé, du moins auprès des cavaliers de loisir ? Consommé je ne le crois pas, mais seulement inadapté dans sa présentation aux pratiquants ne visant pas la compétition! Etait ce mieux avant ?… Adapté en son temps surement ! Est ce mieux aujourd’hui, …pas sûr! Les adaptations nécessaires tant pour la pratique équestre de loisir en extérieur comme en enceinte n’étant pas encore suffisamment établies. Seules des adaptations futures équilibreront passé, présent et notre avenir équestre.

Quand le passé n’éclaire plus l’avenir,
l’esprit marche dans les ténèbres

Alexis de Tocqueville

Concevoir la pratique équestre et son enseignement sous l’angle de l’ACMH c’est respecter le passé à la lumière des connaissances d’aujourd’hui, c’est positionner le cavalier et son cheval sur une voie évolutive.

Ce site se consacre à

  • L’acquisition d’un programme d’évolution du couple cavalier/cheval destiné à toute discipline équestre de loisir, tout niveau.
  • Développer les capacités du cavalier à dresser et éduquer son cheval en vue de conquérir leur autonomie commune totale.
  • Eclaircir, renforcer le cavalier autodidacte dans sa pratique équestre et ses connaissances.
  • Délivrer le cavalier des idées reçues enracinées encore dans l’enseignement équestre de nos jours.
  • Satisfaire aux besoins fondamentaux de compréhension et d’évolution dans les pratiques équestres.
  • Répondre à la demande de développement personnel du cavalier.
  • L’acquisition utile de connaissances et pratiques équestres nouvelles (issues de données scientifiques simples) réellement efficaces, facilement applicables et transmissibles à cheval.
  • La connaissance du patrimoine culturel équestre français et à l’organisation ponctuelle d’évènements, présentations publiques, conférences, voyages d’études, cours, stages de découverte et de perfectionnement.

Public concerné

Cavalier/ère plus de 18 ans,
cavalier-propriétaire,
cavalier autodidacte,
enseignant,
accompagnateur et guide de tourisme équestre,
tout professionnel,
bénévole associatif,
équithérapeute,
établissement équestre,
écurie de propriétaires,
association,
reconstituteur historique,
artiste équestre,
cavalier de spectacle.

Enseignement d'un nouveau concept équestre

Le général Decarpentry met en garde contre l’erreur qui consiste :
« À juger une innovation à l’aune des critères anciens. »

L’EQUITATION DIAGONALE :
Ou L’APPROPRIATION DE LA COORDINATION MOTRICE HEREDITAIRE

Pourquoi parler d’équitation diagonale ?

A cause de la coordination motrice héréditaire (CMH)

Qu’est ce que la CMH ?

Présentation simplifiée : Dans le cerveau du cheval, l’éthogramme et ses
référentiels agissent comme un ordinateur et ses logiciels. Les référentiels ont en charge différentes fonctions. Par exemple référentiel de fuite pour la posture de fuite, référentiel relatif (en relation avec l’extérieur du corps) référentiel cognitif en relation avec le corps, etc….Tout cela concerne et gère la CMH. L’espèce équine nait avec des allures programmées « diagonalisantes ». 

Tout cavalier, de tous niveaux doit la connaître et la prendre en compte en vue d’optimiser sa maîtrise équestre. Une équitation respectueuse de la CMH ouvre la voie au respect réciproque, au confort réciproque, au consentement du cheval, à son bon vouloir, à collaborer aux aides de son cavalier, dans la légèreté des aides. C’est l’extinction des aides de soumission coercitives.

L’aube de l’équitation du 21è siècle nous découvre de nouvelles pratiques équestres performantes que nos anciens ne soupçonnaient pas, notamment dans le travail de chevaux en liberté et/ou en groupe et de chevaux montés nus.

Objectifs ACMH

Je travaille sur un nouveau concept depuis une vingtaine d’années. Reprenant les fondements des ouvrages du Capitaine de Saint-Phalle et ceux du Capitaine Dumas (un talent peu connu mais approchant celui de Fillis) « l’équitation diagonale dans le mouvement en avant » revisités avec les données scientifiques de Dominique Ollivier, cavalier « Bauchériste » ingénieur, chercheur, auteur de nombreux ouvrages.

L’ambition de ce concept est pour l’homme de s’approprier et d’optimiser sans contrainte la coordination motrice héréditaire du cheval.

L’objectif est de réussir un grand allègement de toutes les aides pour permettre au cheval de collaborer de lui même et avec le moins de contrainte possible. Proposer plutôt qu’exiger, garder pour guide la nature de chaque cheval, tout en le guidant vers une reconstruction posturale à dominante cognitive.

Très convaincu des deux grands principes de Frédérico Caprilli, à qui je reste fidèle…

 « Le cavalier doit toujours s’adapter à sa monture et jamais l’inverse » _  » La prise en compte de la psychologie du cheval est indispensable, l’incontournable confiance réciproque ne s’acquiert que par la légèreté de la main de l’assiette. »

Diffusion de l’ACMH

Moyens de diffusion

Organisation ponctuelle d’évènements : Stages de découverte et perfectionnement, cours théoriques pratiques à cheval, présentations publiques, conférences, voyages d’études.

Formation du cavalier

Initiation à l’ACMH
Formation et Perfectionnement à l’ACMH

Plusieurs Formules proposées sur place ou à domicile :
• Stages personnalisés du couple cavalier/cheval
• Cours personnalisés du couple cavalier/cheval Cursus de formation à l’ACMH pour professionnel.
• Perfectionnement du couple cheval/cavalier avec approche ou découverte de la haute école

Mon parcours

BEES 1- Accompagnateur- Guide de tourisme équestre- Maître randonneur :

Création et développement d’un programme innovant pour le dressage et redressage des chevaux et le développement de la sensibilité des cavaliers: « L’appropriation par le cavalier de la coordination motrice héréditaire du cheval » : ACMH.
Collabore à l’association (déclarée 1901) « Equitation française & patrimoine équestre ».

Prérogatives d’enseignement aux disciplines équestres suivantes : cso, cce, dressage -TREC, Tourisme équestre, endurance, dressage de loisir en basse et haute école, longues rênes. Formation de professionnels, jury d’examen, passage de galops fédéraux.

Pratiques équestres professionnelles des 4 disciplines de course (plat, steeple, trot monté et attelé).
Cso, cce, dressage –TREC (Championnat de France), Raid centaure, grandes randonnées, endurance (jusqu’à 120 km)- Dressage de chevaux basse et haute école-redressage de chevaux en difficulté- Initié à la méthode Natural Horse-Man-Ship de Pat Parelli-Pratique de la grande vénerie et de la trompe de chasse.

L’association « Equitation Français & Patrimoine Equestre »

(EFPE) Association déclarée loi 1901 SIRET: 790 747 471 00015

L’association a pour objet :

Le regroupement de cavaliers-propriétaires, de professionnels, d’établissements équestres, de bénévoles, en vue d’acquérir des connaissances et pratiques équestres nouvelles (issues de données scientifiques simples) réellement efficaces, facilement applicables et transmissibles à cheval. De faire connaître le patrimoine culturel équestre français. D’organiser ponctuellement des évènements, présentations publiques, conférences, voyages d’études, cours, stages.

La lumières des découvertes sur les équidés et l’équitation au 21è siècle éclaire autant la compréhension du fonctionnement du cheval que le perfectionnement des pratiques équestres, rejetant le travail en force et les coercitions inutiles, écartant les idées reçues infondées. Cette inclusion de connaissances nouvelles simples optimise une capacité d’autonomie évolutive conséquente pour tout cavalier, dresseur, enseignant, encadrant équestre. Ceci quelque soit la discipline équestre pratiquée. L’application de ce concept novateur inaugure une voie inédite productrice de progrès bénéfiques envers les cavaliers, le dressage des chevaux. C’est aussi : Eduquer son cheval… autrement

Infrastructures

Hébergement de votre cheval, boxe, prés, paddock. Nombreuses possibilités de gîtes dans les environs.
Manège couvert, rond, carrière, extérieur Boxes en dur, en toute autonomie, paddock herbacés.

Bibliographie équestre de Guy Boivin

« En équitation, toutes les idées ont été émises, elles ont été plus ou moins bien présentées, et surtout plus ou moins bien agencées les unes aux autres : c’est l’application qui varie et le progrès est tout entier dans les procédés. »
René de Gatines