Monte à la française

« L’art de l’équitation consiste à savoir se servir de tous les chevaux, quelques tarés qu’ils soient »

« la monte à la française n’admet pointe de médiocrité, tandis que la monte anglaise peut-être pratiquée par tout le monde sans encourir de censure » en dépite des accidents qu’elle provoque.

Jules -Charles Pellier (1767-1846)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *