« LA MAIN FIXE » par Étienne Beudant

“Fixer la main : Ce n’est pas l’action d’appuyer un cheval pour le faire galoper, car, appuyer c’est tirer, c’est opposer à la bouche du cheval une force égale à celle qu’il emploie lui même. On arrive au contraire à fixer la main en ne tirant pas du tout à soi, mais en serrant les doigts sur les rênes convulsivement si c’est nécessaire, de façon à empêcher la main de se laisser attirer par une force quelconque ; la bouche du cheval ou le poignet du cavalier.

En haute école, on rend de suite le liant à la bouche qui se contracte, en cessant de tirer et en agissant des doigts comme je viens de l’indiquer. Avec la main fixe, c’est le cheval qui se rend de lui même, qui se récompense lui-même, qui prend goût à mâcher son mors, donnant ainsi le liant et le moelleux à sa mâchoire.

“Dressage du cheval de selle”- Recommandations importantes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *