[Chevaux dressés] Vimitri – TF

Trotteur français couru en sulky jusqu’à l’âge de 10 ans avec la langue attachée.

Il embraquait, se blessait aux membres et déferrait régulièrement du fait d’antérieurs aux aplombs défectueux et d’un pied beau..

Des boiteries intermittentes apparaissaient régulièrement sans que les vétérinaires et les ostéopathes  n’en trouvent la cause.

Mon idée fut de travailler sur les différentes possibilités de faire accéder Vimitri à l’un des 6 degrés de rassembler suggérer par Baucher en explorant une variété de moyen travail à pied, longues rênes, et application de ce travail sur des pentes.

Vimitri n’embraquera et ne boitera plus jamais, accédant au travail des deux pistes,  au piaffer, au galop rassembler au pas et trot espagnol. Il offrit les allures qu’il pouvait donner.

[Chevaux dressés] Lancelot – OI

JUNIOR que sa propriétaire rebaptisa : LANCELOT

Croisé de poney, aucune souche de chevaux du sud, contrairement à ce que croyait beaucoup de personnes.

Les photos de ce petit cheval ramingue le représentent tel que je l’ai rencontré à moins de 3 ans.  Sa propriétaire venait de le racheter pour l’arracher à un club francilien du val d’Oise où il servait déjà pour la mise en selle des débutants !

Un examen sanguin nous révéla qu’il s’était tout seul tiré de la maladie de Lyme. Son métabolisme en restera altéré, tout lui manquait, la force, le sang, la vélocité, aucune impulsion naturelle. Seul un très gentil caractère et une bonne volonté faisait de lui un bon cheval loisir pour cavalier

Hors de question de le monter la première année, travail à pied et longues rênes,  puis durant 2 ans et demi il fut monté par une cavalière légère. Ensuite je le montais et le perfectionna durant 6 mois. Période à laquelle il fut présenté à Lyon,  fraîchement mis au passage il présentait alors une arrière main insuffisamment préparée manquant encore de force et d’énergie.

Il participa à quelques spectacles en Rhône-Alpes.

Il connaissait piaffer, passage, changement de pied en l’air, pas, trot espagnol, trot en arrière, pesade, commençait les jambettes dans les départs au galop en vue d’aborder le galop sur 3 jambes. A l’obstacle il n’enchaînait guère que des obstacles de 0,80m.

Equita-Lyon
Pas de deux aux longues rênes
Pas espagnol aux longues rênes
Piaffer aux longues rênes
Piaffer
Pirouette au piaffer

[Chevaux dressés] Gutti – PRE

Il n’avançait plus, n’acceptait plus le montoir.

En liberté il ne montrait ni gaieté,  ni impulsion, ni allures brillantes, manquait d’énergie et de force. Son équilibre sous la selle  était effondré côté gauche, surtout l’épaule, il ne savait pas marcher droit. Au box il tiquait discrètement à l’air.

Je l’ai d’abord travailler en mains puis aux longues rênes ensuite sous la selle.

Il fallait être prudent aux longues rênes le postérieur gauche partait à la moindre erreur ou négligence.

Il exécuta en main, aux longues rênes et sous la selle : piaffer passage et transition dans les deux sens, pas et trot espagnol, changement de pied et pirouette sous la selle.

Vidéos

Piaffer – passage en descente de main
Doux passage
Etude du pas de biche
Etude du tride
Etude de trot espagnol
Croupe au mur dans la rectitude
Longues rênes
Reculer au piaffer

[Chevaux dressés] Dundee – FM/Trotteur

Croisé franche-montagne/trotteur OI. Cheval petit mais massif, épais dans son corps, à l’encolure courte et étroite flanquée d’une grosse tête, bien dans ses aplombs, du sang, de la force et de la puissance, le dessus de croupe assez droit.

Grande encolure flasque, petite encolure raidie soudée à sa lourde tête, toute son énergie était dans son corps.

Dundee se montra courageux, volontaire fort et sportif, capable sauter  1,40m. Il accéda au piaffer, passage, pas et trot espagnol et tous les deux pistes aux 3 allures. Je le  montais en bride très souvent sans gourmette. En concours hippique il aurait pu être d’une valeur et sûreté certaine s’il avait eu des papiers.