[Portrait] Albert Eugène Edouard DECARPENTRY (1878-1956)

Portrait du Colonel et futur général Albert -Eugène-Edouard Decarpentry (1878-1956) en garnison à Compiègne. Sa mère était la fille de l’écuyer Eugène Caron élève de Baucher. Le cousin du Général Decarpentry, Eugène François Caron fut aussi élève de Baucher devint écuyer en chef de la maison du tsar et fut le professeur de James Fillis.

Dans ses « Souvenirs équestres » le général Wattel rapporte : « Était il Bauchériste, je n’en sais rien, mais ce qui caractérisait sa manière, c’était surtout le désir et la recherche de la perfection. Il ne se contentait jamais d’à peu près au cours des dressages, mais prenait le temps nécessaire pour obtenir ce qu’il voulait. IL SE PRÉOCCUPAIT SURTOUT DE LA LÉGÈRETÉ ET D’UNE DE SES MANIFESTATIONS LA DÉCONTRACTION ET LA FLEXIBILITÉ DE LA MÂCHOIRE…….on le voyait souvent dans son travail au manège, s’arrêter, demander une flexion de mâchoire, espèce de remise en ordre et repartir. »

Le général Albert Decarpentry est l’auteur de :

  • Piaffer et passage – 1932
  • L’Ecole espagnole de Vienne, écrit à Compiègne en 1947
  • Baucher et son Ecole – 1948
  • Les maîtres écuyers du manège de Saumur – 1954
  • L’essentiel de la méthode de haute école de Raabe – 1957

Le général Decarpentry s’était fait construire un petit manège dans Compiègne à l’angle des drues de Grammont et Saint-Lazare aujourd’hui entrepôt d’une entreprise.

[Chevaux dressés] Book – Lusitanien

Mis aux différents airs de haute école dont le piaffer, passage et changement de pied au temps.

Je ne filmais pas encore les chevaux à cette époque.

C’est avec lui que je me suis intéressé au pas de biche.

Book

Allure présentée jadis au cirque dont parle brièvement Decarpentry.

Il s’agit en fait de marquer un temps d’arrêt  et rester en équilibre durant à chaque  posé d’une ou alternativement deux bases diagonales à l’appui.

Je repris bien des années plus tard cette avec Guti dont une vidéo existe de sa préparation.

RENE BACHARACH

« Il est plus facile de critiquer ce que l’on ne comprend pas, que de chercher à s’adapter aux autres ».

René Bacharach
René Bacharach
René Bacharach

René Bacharach (1903-1991) Érudit équestre dont la devise fut : « Think & do ».  Auteur de « Réponses Équestres » 1986 (éditions Pierre-Marcel Favre, collection Caracole), créateur du tableau synoptique des écuyers français du 16è au 20è siècle, traducteur de Duarte, de « L’équitation française » de Diego de Bragance, de « Réflexions sur l’art équestre » de Nuno Oliveira, découvreur avec Jean Persyn de Lauret de Nuno Oliveira. René Bacharach, ami d’Etienne Beudant, fut aussi durant 15 ans le maître de Patrice Franchet d’Espèrey (cadre noir, responsable de la documentation à l’ École nationale d’équitation). René Bacharach eut la chance de voir travailler le général Wattel, travailla avec le Général Decarpentry, le commandant Licart et un écuyer Bauchériste reconnu Monsieur Desurmont (qui intervint sur le dressage de Fou du prince à la demande du colonel Danloux).

Les informations présentes sont extraites du « Dictionnaire d’équitation  » de Dominique Ollivier.