« L’art qui rectifie une nature ingrate……. »

L’art qui rectifie une nature ingrate,qui fait harmonie au désordre, et recharge la dignité avilie, n’est-il pas le premier de tous les arts ?

Telles sont cependant les ressources qui procurent la science bien entendue de l’équitation, « sa puissance est incontestable, ses effets sont magiques, et cependant elle reste seule dans l’oubli, on néglige d’en connaître les règles, comme si elle ne conduisait pas à des résultats d’une haute importance ». François Baucher, commentaire accompagnant  la gravure de Capitaine au manège Pellier & Baucher dans « Souvenirs équestres ».

« sa puissance est incontestable, ses effets sont magiques, et cependant elle reste seule dans l’oubli, on néglige d’en connaître les règles, comme si elle ne conduisait pas à des résultats d’une haute importance ». François Baucher, commentaire accompagnant  la gravure de Capitaine au manège Pellier & Baucher dans « Souvenirs équestres ».

« L’art de l’équitation, consiste à savoir se servir de tous les chevaux quelques tarés qu’ils soient. »

Louis-Charles Pellier (1746-1848)
"L'art qui rectifie une nature ingrate......."

DE DRESSAGE DES CHEVAUX

« L’exigence des vieux maîtres, qui réclamaient pour la mise au point d’un cheval d’école,un délai de cinq ans, ce qui semble hautement ridicule à la plupart des cavaliers d’aujourd’hui. »


Gustave STEINBRECH